Traduction des fonctions Excel en français

Voici une référence de fonctions Excel traduites en français.

 

Lire la suite

ANGLAIS FRANÇAIS
ABS ABS
ABSREF REFABS
ACOS ACOS
ACOSH ACOSH
ACTIVE.CELL CELLULE.ACTIVE
ADD.BAR AJOUTER.BARRE
ADD.COMMAND AJOUTER.COMMANDE
ADD.MENU AJOUTER.MENU
ADD.TOOLBAR AJOUTER.BARRE.OUTILS
ADDRESS ADRESSE
AND ET
APP.TITLE APP.TITRE
AREAS ZONES
ARGUMENT ARGUMENT
ASC ASC
ASIN ASIN
ASINH ASINH
ATAN ATAN
ATAN2 ATAN2
ATANH ATANH
AVEDEV ECART.MOYEN
AVERAGE MOYENNE
BETADIST LOI.BETA

Comment supprimer une règle précise de iptables.

Il peut parfois être nécessaire de supprimer une règle de la liste de iptables. La commande pour ce faire est assez simple. Au moins deux options s’offrent à nous.

  1. Supprimer la règle en utilisant tous ses paramètres.

Par exemple :

  1. Supprimer la règle en utilisant son numéro de ligne.

Par exemple :

D’accord, c’est bien beau tout ça, mais si nous avons des centaines de règles dans notre pare-feu, comment en récupérer facilement le numéro de ligne? Dans mon cas, j’utilise fail2ban pour protéger mon serveur contre les attaques de type bruteforce sur le service SSH. Il en résulte donc que mon pare-feu contient un nombre impressionnant de règles. En fait récupéré le numéro de ligne peut-être bien plus simple qu’il n’y parait.

Par exemple, disons que je cherche à supprimer une adresse IP en particulier (ici, l’adresse 123.123.123.123) de mon pare-feu dans la chaîne fail2ban-ssh.

Le résultat de cette commande (si l’adresse 123.123.123.123 est bel et bien bannie) serait similaire à ceci :

Où le contenu de la première colonne serait le numéro de ligne, dans cet exemple 323.

Il ne nous resterait qu’à supprimer la ligne 323 avec la commande suivante.

Voilà!

Comment exporter une liste des licences des utilisateurs d’Office 365.

Pour télécharger le référentiel GitHub, veuillez suivre ce lien.

Ce script PowerShell créera un fichier LogonTime.csv dans le répertoire actif.

Configuration de mon serveur web de développement PHP7 sous Debian 8

Voici la configuration de mon serveur web de développement PHP7, Apache2, MySQL, phpMyAdmin sous Debian 8 Jessie. Vu la difficulté à installer PHP7 et phpMyAdmin, j’ai cru bon de créer un tutoriel sur la configuration de mon environnement étape par étape.

Ceci se base sur le fait que ma machine était une machine Debian de base avec comme seul paquet supplémentaire sudo. Mon utilisateur étant membre du groupe sudo.

Étape 1 : Mettre à jour les sources du gestionnaire de paquets apt.

Nous ajoutons d’abord le référentiel Dotdeb qui fournit des paquets à jour pour PHP7 (entre autres), puisque celui-ci n’est pas offert (à ce jour) dans les référentiels officiels de Debian.

Note : Ce référentiel est également valide pour Debian 7 Wheezy, il faudrait toutefois changer le nom de la version dans les commandes suivantes.

Étape 2 : Installer la clef GnuPG pour le référentiel de Dotdeb.

Étape 3 : Mettre le gestionnaire de paquets apt à jour.

Étape 4 : Installer les paquets nécessaires.

Pendant l’installation de mysql-server, vous devriez avoir à entrer un mot de passe pour l’utilisateur d’administration; ce mot de passe sera nécessaire pour tester phpMyAdmin à l’étape 9.

Étape 5 : Configurer Apache pour l’utilisation de PHP7.

Puis, nous redémarrons le service web.

Étape 6 : Tester l’installation d’Apache et de PHP7.

Nous créons d’abord un fichier test.php pour y afficher les informations relatives à php dans le DocumentRoot de notre serveur web. Par défaut, sous Debian 8 avec Apache2, le DocumentRoot devrait être /var/www/html/.

Nous devrions être capables de naviguer vers le serveur de développement sur la page test.php et obtenir quelque chose de similaire à ceci.


Étape 7 : Tester l’installation de MySQL server.

Pour tester l’installation de mysql-server, il suffit d’entrer une commande comme celle-ci :

Cette commande devrait afficher le nom des bases de données présentes sur votre serveur.

Étape 8 : Installer phpMyAdmin.

Dans ce tutoriel, j’installerai phpMyAdmin dans le répertoire /var/www/phpmyadmin et je créerai un VirtualHost pour ce répertoire.

L’archive de phpMyAdmin que nous utiliserons est au format zip, tapper la commande suivante pour installer l’utilitaire unzip si vous ne l’avez pas par défaut.

D’abord, téléchargeons l’archive de phpMyAdmin et installons-la dans le répertoire voulu.

Puis, nous allons créer un fichier de configuration de phpMyAdmin en nous basant sur l’exemple fourni.

Et nous y modifions une ligne pour ajouter une clef Blowfish secrète à la configuration de phpMyAdmin.

Maintenant, vérifions que la clef a bel et bien été ajoutée.

La sortie devrait être similaire à ceci (avec une clef différente).

Finalement, nous créons un VirtualHost pour phpMyAdmin.

D’abord, nous créons un fichier de configuration pour le site phpMyAdmin.

Puis nous activons le site et nous redémarrons Apache2.

Étape 9 : Tester l’installation de phpMyAdmin.

Nous devrions être capables de naviguer vers le site phpMyAdmin de notre serveur de développement.

Il ne nous reste qu’à nous connecter à phpMyAdmin avec l’utilisateur root et le mot de passe choisi à l’étape 4.

 

Voilà!

Notre serveur web de développement est fonctionnel avec PHP7 et phpMyAdmin.

Comment trouver les membres d’une liste de distribution Office 365.

Pour vous savoir comment vous connecter à la console Exchange d’Office 365, veuillez vous référer à cet article.
 
Pour lister les groupes de distribution :

Pour lister les membres des groupes de distribution :

Pour lister le nom des contacts faisant parti de groupes de distribution avec le nom de ce dernier :

Comment se connecter à Office 365 Exchange avec PowerShell.

Voici comment vous pouvez vous connecter à Exchange Online en utilisant PowerShell.
Les étapes 2, 3 et 7 sont optionnelles.
 

  1. Ouvrir PowerShell, sur un ordinateur utilisant Windows.
    • En utilisant le menu démarrer.
      • Ouvrir le menu démarrer,
      • Accéder à Tous les programmes,
      • Ouvrir le dossier Accessoires,
      • Cliquer sur Windows PowerShell.
    • En utilisant l’utilitaire Exécuter
      • Appuyer sur Windows+R,
      • Tapper : PowerShell
  2. Dans la fenêtre PowerShell, vérifier que vous pouvez exécuter les scripts RemoteSigned.

    Si la valeur retournée est différente de « RemoteSigned », vous devez changer la valeur telle que décrite à l’étape 3, sinon, vous pouvez passer directement à l’étape 4.

  3. Pour activer les scripts RemoteSigned dans PowerShell, taper la commande suivante :

  4. Connecter PowerShell au service infonuagique, taper les commandes suivantes.

  5. Effectuer les travaux que vous avez à faire sur la console d’Exchange Office 365.
  6. Fermer la connexion au service infonuagique.

  7. Vous pouvez ensuite rétablir la valeur de Get-ExecutionPolicy modifiée à l’étape 3 par la valeur obtenue à l’étape 2 (optionnel).

    Vous devrez remplacer « Valeur obtenue à l’étape 2 » par la valeur que vous avez obtenue précédemment. Les guillemets ne doivent pas être entrés dans cette commande, ils ne servent, ici, qu’à simplifier la lecture.

Voilà!